Les Correspondants Humanitaires sur le Tchad

Le Tchad, crise d’immigration

- Un article de Kele, Sven, Harone et Gemma du Lycée Edward Steichen Luxembourg

 

Le Tchad souffre d’un afflux de réfugiés des pays voisins fuyant de groupes militants.  Le pays a aussi 5,5m d’habitants qui souffrent de malnutrition, soit 30% de la population de ce-dernier. Le Tchad reste un pays où des causes naturelles aussi bien qu’humaines emportent des milliers de vies par an.

Les habitants de la région du lac de Tchad ont été victimes d’attaques commis par des groupes militants et d’une énorme vague d’immigration des pays voisins.

Le Tchad étant un pays bien protégé par sa force militaire, beaucoup d’immigrants choisissent ce pays comme refuge. D’après l’UNHCR, presque 525.000 personnes ont immigré au Tchad depuis 2011. Plus d’1 million de personnes sont forcées de quitter leur foyer à cause de: malnutrition/ insécurité alimentaire ), maladies  et d’inondations.

Heureusement, le monde ne reste pas les bras croisés face à cette crise humanitaire: en 2017, une récolte de fonds a été lancée. Sur les 617,522,407 US$ nécessaires, 185,690,895 US$ ont été récoltés, soit 30.1% de la somme requise. Parmi ces généreux donateurs, l’Allemagne est l’un des plus grands, avec une donation équivalente à 19,583,145 US$. La France a également fait une donation importante équivalente à 2,519,269 US$. L’argent sera dépensé dans le but de soigner la population souffrante et d’améliorer la vie des habitants dans le besoin, en plus d’améliorer également l’économie du pays. L’éducation de la nouvelle génération serait également assurée, permettant ainsi à des millions d’enfants d’avoir un future dans le domaine du professionnel.

 

 

Disclaimer

Toutes les opinions exprimées par les « Correspondants Humanitaires » sont uniquement leurs opinions actuelles et ne reflètent pas les opinions de CARE International, CARE in Luxemburg a.s.b.l., d'autres bureaux de CARE et leurs affiliés. Les opinions des « Correspondants Humanitaires » sont basées sur des informations qu'ils considèrent comme fiables, mais ni CARE in Luxemburg a.s.b.l., ni ses affiliés et partenaires ne garantissent leur exhaustivité ou leur exactitude, et elles ne doivent pas être considérées comme telles.

Les « Correspondants Humanitaires » sont des étudiants (pour la plupart mineurs) des lycées luxembourgeois qui ont participé à trois ateliers guidés par CARE in Luxemburg a.s.b.l. et ont été chargés de faire leurs propres recherches sur les pays proposés. CARE in Luxemburg a.s.b.l. se réserve le droit de modifier la forme des articles mais ne changera pas le contenu du matériel afin de respecter le travail des étudiants et leurs points de vue.