Les Correspondants Humanitaires sur le Malawi


Crise humanitaire au Malawi

- Un article de Sami et Dimitri du LTC

 

La situation actuelle

Le Malawi est l'un des pays les moins développés d’Afrique et du monde, se classant 170ème sur 187 pays selon l'indice de développement humain. Le Malawi compte 19 millions d'habitants, dont 53 % vivent en dessous du seuil national de pauvreté et 90 % vivent avec moins de 2 dollars par jour. Le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (Unicef) estime que 46 000 enfants souffrent de malnutrition sévère. Outre cela il y a notamment le nombre croissant de suicide qui provoque une inquiétude grandissante au sein des pays membres de l’ONU. La plupart de ces suicides sont dus aux conditions de vie déplorables dont les catastrophes naturelles qui rasent tout sur leur passage, ainsi que la COVID 19. Dans cet article nous allons nous intéresser à cette crise méconnue du grand public et en essayant d’interpeller le plus grand nombre possible de personnes afin d’agir contre cette crise qui a coûté la vie à plus de 500 000 personnes.

 

 

 

Explication et conséquences de la crise

Les différentes catastrophes naturelles ont entrainé des pénuries alimentaires, le Malawi a connu une chute vertigineuse de sa production agricole en 2005 qui a précipité près de 4,2 millions de personnes dans l'insécurité alimentaire. Outre ceci il y a notamment la pandémie qui a eu des conséquences énormes sur la vie quotidienne des habitants du Malawi. On parle notamment de la fermeture des écoles qui a donc entraîné un grand nombre de mariages forcés et de grossesses précoces, sans oublier les fortes migrations vers les pays voisins. Le Malawi est un des pays dont la crise fait des ravages mais dont on ne parle malheureusement pas autant que l’Ukraine, la Palestine, etc., crises qui ne sont bien sûr pas à négliger mais on peut quand même s’interroger sur les raisons pour lesquelles cette crise ne soit pas autant médiatisée. Tout d’abord la crise du Malawi n’est pas due à une guerre, elle n’a pas une date de début, et personne ne voyait une telle crise venir. Les causes principales de cette crise sont à la fois humaines (viols, suicides, migrations) et naturelles (pandémies, catastrophes naturelles), on peut donc constater qu’il s’agit d’une crise humanitaire complexe.                 

 

Que fait le Luxembourg pour réagir à la crise

Malgré le fait qu’elle ne soit pas médiatisée, la crise du Malawi bénéficie de l’aide de nombreux pays du monde dont le Luxembourg. De nombreuses ONG effectuent leur maximum afin d’aider le plus possible ce pays et ces habitants. Nous allons nous intéresser à CARE une des ONG ayant le plus combattu cette crise. Au Malawi, CARE organise des formations sur la violence sexiste pour les prestataires de services dans les unités d'aide aux victimes, en leur fournissant des matelas et des lits, et en équipant le personnel d'équipements de protection contre le covid19 dont des masques et des articles de toilette. En outre, CARE dirige un groupe d'organisations d'aide internationale sur les programmes de sécurité alimentaire et d'égalité des sexes, et continue de plaider en faveur du leadership et l'engagement des femmes dans la prise de décision. En collaboration avec le Ministère de l'éducation du Malawi, CARE cible les jeunes non scolarisés par le biais d'émissions de radio. CARE Malawi soutient également des groupes d'épargne villageois pour autonomiser économiquement les femmes et les jeunes. Pendant la pandémie, ces groupes ont commencé à travailler avec CARE pour sensibiliser la communauté sur le covid-19.

 

La crise du Malawi risque de malheureusement durer pendant bien longtemps mais grâce à l’aide de différentes ONG les conséquences peuvent être diminués et le bien-être retrouvé.

 

 


Disclaimer

Toutes les opinions exprimées par les « Correspondants Humanitaires » sont uniquement leurs opinions actuelles et ne reflètent pas les opinions de CARE International, CARE in Luxemburg a.s.b.l., d'autres bureaux de CARE et leurs affiliés. Les opinions des « Correspondants Humanitaires » sont basées sur des informations qu'ils considèrent comme fiables, mais ni CARE in Luxemburg a.s.b.l., ni ses affiliés et partenaires ne garantissent leur exhaustivité ou leur exactitude, et elles ne doivent pas être considérées comme telles.

Les « Correspondants Humanitaires » sont des étudiants (pour la plupart mineurs) des lycées luxembourgeois qui ont participé à trois ateliers guidés par CARE in Luxemburg a.s.b.l. et ont été chargés de faire leurs propres recherches sur les pays proposés. CARE in Luxemburg a.s.b.l. se réserve le droit de modifier la forme des articles mais ne changera pas le contenu du matériel afin de respecter le travail des étudiants et leurs points de vue.