Un travailleur de santé vérifie la température d'un bébé en Indonésie

Urgence COVID-19 : Aidons à éviter une terrible catastrophe humaine !

La pandémie du coronavirus n'a pas de frontières. Les populations les plus vulnérables qui n’ont pas accès à l’eau potable, aux soins ni à l’hygiène sont les plus menacées. Notre mission est de leur apporter une aide d’urgence. Aidez-nous !

Dans les régions déjà frappées par l’extrême pauvreté, les populations les plus vulnérables qui n’ont pas accès à l’eau potable, aux soins ni à l’hygiène sont les plus menacées. Notre mission est de leur apporter une aide d’urgence. 

Actuellement, nos équipes sur le terrain renforcent nos programmes de santé, d’accès à l’eau et aux produits d’hygiène. Mais pour continuer nos actions, face à une crise d’une ampleur sans précédent, nous avons besoin d’une mobilisation sans précédent. 

« Nous sommes inquiets car nous sortons tout juste d’Ebola et maintenant c’est le coronavirus qui arrive. Si le coronavirus frappe, j’ai peur que peu de monde y survive si nous ne recevons pas d’aide ! » explique Rosaline, infirmière travaillant pour CARE en Sierra Leone. 

Imaginez ce que pourrait être la vie de millions de familles réfugiées dans des camps insalubres en Syrie, dans la République Démocratique du Congo ou au Yémen si le Covid-19 se propageait dans ces régions. Et comment appliquer les règles d’hygiène essentielles pour les familles d’Afrique qui n’ont même pas accès à l’eau potable ? 

Nous comprenons que cet appel aux dons survient dans une situation qui est aussi pour le Luxembourg et toute l’Europe une crise fondamentale et angoissante. Malheureusement nous ne pouvons pas attendre que l’Europe ait vaincu le virus. Pour les pays les plus vulnérables, c'est maintenant qu'il faut préparer les communautés et les professionnels de santé.

Plus que jamais, l’importance de la solidarité est vitale. La situation mondiale se dégrade rapidement. Les besoins augmentent jour après jour. Ensemble, nous pouvons sauver des millions de vies et aider à éviter une terrible catastrophe humaine !

 

Faire un don


La solidarité luxembourgeoise en action : votre don pour CARE fait la différence

Deux personnes se lavent les mains

30 Euros

permettent de distribuer 10 paquets de savon à une famille extrêmement vulnérable.

 

Faire un don

Une femme médecin examine une patiente

110 Euros

permettent d'équiper un professionnel avec une combinaison protectrice, un masque et des lunettes de protection.

 

Faire un don


L’impact de votre solidarité

Le premier projet soutenu par les dons luxembourgeois sera la prévention d’une propagation massive de Covid-19 dans les camps de réfugiés en Ouganda où des centaines de milliers de réfugiés de la République Démocratique du Congo et du Soudan du Sud ont fui pour échapper à la violenc

Voici encore d’autres exemples dont CARE intensifie son soutien à la préparation et à la prévention du COVID-19:

• Au Bangladesh, CARE promeut la préparation au COVID-19 à Cox’s Bazar - le plus grand camp de réfugiés au monde, où les familles déplacées du Myanmar sont potentiellement à haut risque de maladies infectieuses.

• Au Laos, où CARE mène régulièrement des activités de promotion de l'hygiène, nos équipes travaillent avec des agences gouvernementales sur la façon d'atteindre les communautés avec des messages importants sur le COVID-19.

• Dans les pays du Pacifique, comme les Fidji, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Vanuatu, CARE dispose de ressources et de liens avec la communauté grâce à notre programme régional de préparation aux catastrophes, ce qui donne une longueur d'avance à la diffusion du COVID-19.

• Au Soudan du Sud, CARE collabore avec d'autres agences humanitaires travaillant sur les questions de santé et fait partie d’une unité de coordination gouvernementale du COVID-19.

• En Syrie, CARE surveille les risques pour les populations déplacées et soutient un consortium d'acteurs humanitaires dans les efforts d'information, d'éducation et de communication.

En même temps nous sommes en contact avec nos partenaires de CARE au Tchad et au Niger pour voir comment nous pouvons adapter nos projets en cours pour combattre la propagation potentielle du Covid-19 dans les régions les plus pauvres.


Travailler avec les communautés

 

La réponse de CARE aux maladies infectieuses, telles que les épidémies d'Ebola en Afrique de l'Ouest et en RDC, s'est concentrée sur le renforcement des activités de mobilisation communautaire pour sensibiliser le public et promouvoir des comportements sécuritaires en matière de santé et d'hygiène. Dans notre riposte à Ebola, nous avons pu nous engager efficacement grâce à nos liens communautaires existants dans les pays fortement touchés par l'épidémie. Notre réponse à COVID-19 s'appuiera également sur une coopération étroite avec les membres de la communauté.


Soutenir les femmes et les filles

Il ne fait aucun doute que les femmes seront en première ligne de la réponse à COVID-19, augmentant leur risque de contracter le virus :

• Les femmes en tant que dispensatrices de soins : le plus souvent les femmes doivent soigner les membres de famille et font face à des charges supplémentaires pour soigner les malades lorsque les systèmes de santé sont surchargés, et les enfants lorsque les écoles sont fermées.

• Les femmes en tant que travailleurs de la santé : environ 70% des travailleurs de la santé et des travailleurs sociaux dans le monde sont des femmes.

• Les femmes en tant que soutiens de famille : les femmes sont souvent les principales sources de revenus de leur famille - et dans les petites communautés agricoles, les femmes effectuent souvent la plupart des travaux de culture. Quand elles tombent malades, la production alimentaire peut être gravement affectée.

En outre, notre expérience en matière d'assistance humanitaire aux personnes touchées par des catastrophes et des crises montre que les femmes et les filles sont confrontées à des menaces accrues de violence sexiste pendant une crise et à des perturbations des soins de santé sexuelle et génésique cruciaux si les ressources de santé sont sollicitées pendant les épidémies et les pandémies.

Une jeune fille se lave les mains à une station de lavage des mains mise en place par CARE dans une école au Mozambique après le cyclone Idai

Réponse de CARE

Information de lavage des mains sur un mur dans le camp Dadaab au Kénia

Les équipes de CARE se déplacent rapidement afin que nous puissions réagir selon les besoins dans les pays où nous travaillons. Notre réponse comprendra la fourniture de kits d'hygiène et de stations de lavage des mains ; sensibilisation sur les bonnes pratiques d'hygiène pour éviter la propagation de l’infection ; et soutenir les systèmes de santé publique fragiles, notamment en formant le personnel de santé de première ligne et en fournissant les fournitures médicales nécessaires aux dispensaires.

Nous menons également une analyse de genre dans les pays clés touchés par la pandémie afin de mieux comprendre comment les femmes et les filles sont affectées par la crise des coronavirus.


La solidarité internationale nous aidera à :

• distribuer du savon et d'autres articles d'hygiène essentiels aux communautés vulnérables, en particulier dans les camps de réfugiés et les zones d'installation

• Installer des stations de lavage des mains dans les camps de réfugiés et dans les écoles, les marchés et autres lieux publics

• accroître l'approvisionnement en eau dans les zones où l'eau est rare pour permettre le lavage des mains et l'hygiène domestique, par exemple par le biais du transport d'urgence d'eau et de la distribution de conteneurs de stockage d'eau

• veiller à ce que les connaissances appropriées sur le lavage des mains et l'assainissement atteignent les enfants, les enseignants et les dirigeants communautaire.

• effectuer une promotion et une éducation ciblées en matière d'hygiène, en se concentrant spécifiquement sur les risques de transmission et la prévention du COVID-19

• soutenir la surveillance communautaire pour suivre l'infection et minimiser l'impact du virus corona