Le rapport de CARE sur les 10 crises humanitaires qui n'ont pas fait la Une en 2023

- Près de 300 fois plus de couverture pour le film Barbie que pour la crise humanitaire en Angola

 

- Les dix crises oubliées ont eu lieu en Afrique

 

- 300 millions de personnes auront besoin d'une aide humanitaire en 2024, dont près de la moitié en Afrique

 

- Au Luxembourg des jeunes « Correspondants Humanitaires » brisent le silence

 

 

Luxembourg, 11 janvier 2024. En 2023, il y a eu 273 279 articles en ligne dans le monde entier sur le nouveau film de Barbie, mais seulement 1 049 articles sur la crise humanitaire en Angola. Pourtant, plus de sept millions de personnes ont été touchées par la sécheresse, les inondations et la faim dans ce pays d'Afrique australe.

 

L'Angola figure une fois de plus au premier rang des dix crises humanitaires oubliées qui ont reçu le moins d'attention de la part des médias l'année dernière. Pour la huitième fois, l’organisation humanitaire CARE publie son rapport "Breaking the silence" afin d'attirer l'attention sur ces crises oubliées.

 

"Les besoins humanitaires mondiaux n'ont jamais été aussi importants qu'en 2023. Cela s'est reflété dans les reportages des médias internationaux alors que les tremblements de terre en Syrie et en Turquie, la guerre en Ukraine et l'escalade du conflit au Moyen-Orient ont fait la Une des journaux. De nombreuses crises en Afrique existent depuis longtemps, ce qui rend difficile la sensibilisation, tandis que les reportages internationaux deviennent plus coûteux", a déclaré Frédéric Haupert, directeur de CARE Luxembourg.


Les 10 crises les moins médiatisées en 2023


Les conflits et la crise climatique aggravent la faim en Afrique

Les dix crises oubliées se situent toutes en Afrique. En Zambie, deuxième sur la liste, 1,35 million de personnes sont touchées par la faim. La Zambie est particulièrement touchée par les conséquences du changement climatique. Alors qu'il y a eu plus d'un quart de million d'articles sur le nouvel iPhone 15, il n'y a eu que 1 371 articles en ligne en 2023 sur la crise en Zambie. 

 

Le Burundi, troisième sur la liste, subit aussi régulièrement des catastrophes liées au climat, telles que des inondations. Près de 70 000 personnes ont ainsi été déplacées. La malnutrition est un problème majeur au Burundi, en particulier chez les enfants.

 

"Selon les Nations unies, environ 300 millions de personnes dans le monde auront besoin d'une aide humanitaire en 2024, dont près de la moitié en Afrique. Nous ne devons pas oublier que la faim est presque toujours causée par l'homme. Les conflits, les chocs économiques, les conditions météorologiques extrêmes, la pauvreté et les inégalités en sont les principaux moteurs. Pour sauver des vies, nous devons accorder plus d'attention et un financement suffisant à l'aide humanitaire. L'année dernière, seuls 35 % des ressources financières nécessaires ont été allouées à l'aide humanitaire, ce qui est nettement insuffisant", a déclaré Deepmala Mahla, directrice de l'action humanitaire mondiale de CARE.

 

Dix crises humanitaires qui n'ont pas fait les gros titres en 2023 :

 

1.          Angola - 7,3 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire

 

2.         Zambie - 1,35 million de personnes n'ont pas assez à manger

 

3.         Burundi - 5,6 millions d'enfants souffrent de malnutrition chronique

 

4.         Sénégal - 1,4 million de personnes sont touchées par l'insécurité alimentaire

 

5.         Mauritanie - Une personne sur quatre vit dans la pauvreté

 

6.          République centrafricaine – Occupe la triste sixième place des pays touchés par un taux de mortalité infantile élevé

 

7.          Cameroun - Une personne sur six a besoin d’aide humanitaire

 

8.         Burkina Faso - 8,8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté

 

9.         Ouganda - Le taux de mortalité maternelle est de 284 pour 100 000 naissances vivantes.

 

10.        Zimbabwe - Près de 8 millions de personnes touchées par l'extrême pauvreté

 

Lire le rapport (ENG) ici

 

Méthodologie : Pour la huitième fois consécutive, le service international de surveillance des médias Meltwater a examiné cinq millions d'articles en ligne en arabe, allemand, anglais, français et espagnol pour CARE au cours de la période allant du 1er janvier au 30 septembre 2023. Sur une liste de 48 crises humanitaires affectant plus d'un million de personnes, les dix crises ayant la plus faible présence médiatique ont été identifiées.


"Correspondants Humanitaires" : des élèves luxembourgeois brisent le silence

 

 

Depuis 3 ans déjà, CARE Luxembourg s'engage avec plusieurs classes par an pour renforcer la compréhension et la visibilité des crises humanitaires. Dans le cadre du projet "Correspondants Humanitaires", soutenu par le Ministère des Affaires Etrangères luxembourgeois et l’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte, les élèves travaillent avec des experts de CARE pour comprendre les raisons et la complexité des crises et les faire connaître à un plus large public par des articles, des podcasts ou des films. Ils interviewent des collaborateurs humanitaires des organisations luxembourgeoises et internationales afin de développer une compréhension de la situation.  (www.correspondants-humanitaires.lu)

Oui, je soutiens CARE!

Faire un don!    Faire un don régulier!

Je souhaite obtenir les eNews de CARE

Haut de page