Mozambique: deux enfants sont assis sur des jerricans d'eau

L'AIDE DE CARE AU MOZAMBIQUE

Faire un don

Mozambique: Eradiquer la faim et la mortalité infantile

Le Mozambique connaît l’un des taux de mortalité infantile les plus élevés du monde. Cela est notamment lié aux conditions d’hygiène et d’eau désastreuses dans le pays. C’est également la raison pour laquelle, le Mozambique est l’un des pays les plus touchés par le choléra : environ un tiers de tous les cas de choléra d’Afrique sont déclarés ici. Les catastrophes naturelles comme les sécheresses et inondations entraînent des longues périodes de famines et aggravent cette situation.

CARE aide avec des programmes d’hygiène, de santé et sanitaire, de la sensibilisation, de la protection des catastrophes et des formations agricoles pour obtenir plus de récoltes. Aidez-nous.

Faire un don


L’aide de CARE en un coup d‘œil

Un homme boit l'eau directement du puit.

Hygiène pour tous

Dans les régions rurales du Mozambique, l’hygiène et le traitement des eaux ne sont pas organisés. Ainsi, les matières fécales peuvent se retrouver dans l’eau que la population boit – ceci peut avoir des conséquences mortelles. Dans 22 communes, CARE construit, avec la population, des installations sanitaires. Chaque ménage installe une latrine et  40 centrales de distribution d’eau potable sont construites. Dans les villages, CARE met en place et forme des comités d’hygiène dans le but de rendre l’eau potable réellement plus saine.

Une femme avec un foulard sur la tête sourit.

De meilleures récoltes pour pallier à la faim

Environ 80% de la population au Mozambique est agricole. Les effets du changement climatique entraînant des pluies irrégulières et des longues périodes de sécheresses ont fait baissé les récoltes de 30%.Dans les périodes de non-récolte, les familles souffrent de famine. CARE aide et organise pour des petits-agriculteurs de 36 communes des « Farmer Field Schools ». Là, ils découvrent des nouvelles méthodes d’agriculture et des variétés de légumes qui résistent à la sécheresse. CARE les aide avec des semences pour qu’ils puissent réinvestir leurs nouvelles connaissances sur leurs propres terrains.

Deux femmes sont assis au sol et comptent de l'argent.

Economiser pour un avenir meilleur

Les groupements de micro-crédits de CARE sont un moteur important pour le développement des pays. C’est également le cas au Mozambique. Dans de nombreuses communautés villageoises, CARE International a créé ces groupements de micro-crédits de femmes. Une fois par semaine, ces femmes se retrouvent pour économiser ensemble des petits montants à réinvestir pour que l’argent fructus. 


Vous pouvez nous aider


40 Euros

Matériaux pour une latrine


30 Euros

Des semences résistantes à la sécheresse

 

20 Euros

Démarrage d'un groupement de micro-crédit


Oui, je soutiens CARE!

Faire un don!    Faire un don régulier!

Je souhaite obtenir les eNews de CARE