Une jeune fille porte son frère sur le dos au Mozambique

« Nous avons tout perdu. Il ne reste plus rien, ni nourriture, ni vêtements, ni couvertures pour la nuit. »

 

CARE a été la première organisation sur place, nous avons besoin de votre soutien.

L'ONU parle d'une des plus grandes catastrophes naturelles qui n'ait jamais frappé l'hémisphère sud. Après le passage du cyclone Idai au moins 2 millions de personnes au Mozambique et des centaines de milliers d'autres au Malawi et au Zimbabwe ont urgemment besoin de notre aide.

CARE a été la première organisation humanitaire sur place et est active dans les trois pays. Au Mozambique, où les besoins sont les plus importants, les équipes de CARE ont mis en route 12 camions avec des biens de première nécessité : 500 tentes, 2 800 colis de survie pour familles et 2 000 colis d'hygiène qui contiennent du savon, des bidons d'eau, des purificateurs d'eau, des moustiquaires ainsi que des couches et bâches plastiques pour se protéger de la pluie. Julia Luis et ses trois enfants ont pu échapper à la tempête et à la boue : "Nous avons fui dans cet abri d'urgence quand notre maison a été détruite. Nous avons désespérément cherché un endroit sûr." Mais peu après, le toit de la maison où ils avaient cherché refuge s'est lui aussi envolé.

"Nous n'avons ni nourriture, ni vêtements, ni couvertures pour la nuit. Tout a été emporté par le vent et par l'eau. Nous devons recommencer notre vie."

Les pluies torrentielles qui ont déjà inondé la région bien avant l'arrivée du cyclone continuent et des milliers de familles continuent à se réfugier sur leurs toits et sur des arbres pour survivre.

CARE a déjà commencé à leur porter secours - nos équipes se sont rendues dans les régions les plus touchées même avant l'arrivée du Cyclone pour venir en aide aux populations le plus rapidement possible. CARE fournit des abris d'urgence, des outils de reconstruction de maison, des kits d'hygiène et des réserves d'eau.

Pour nos collaborateurs et les familles vulnérables chaque jour compte. Chaque soutien, chaque don nous permet d'aider davantage de familles.

Merci pour votre don pour les familles en Afrique australe qui ne peuvent plus s'aider elles-mêmes.

Faire un don


Votre don fait la différence

Dans une première phase, CARE fournit des abris d'urgence, des outils de reconstruction de maison, des kits d'hygiène et des réserves d'eau. Nos équipes étaient sur place avant la catastrophe et nous resterons à côté des femmes, des filles et des nouveau-nés les plus vulnérables pour améliorer durablement leur situation.

Soutenez avec votre don notre aide au Mozambique et la région environnante. Merci !

Livraison d'eau potable par hélicoptère

30 Euro

pour distribuer 2.000 L d'eau potable.

Faire un don

Un jeune enfant mangeant du riz

100 Euro

pour nourrir 3 familles.

Faire un don

Abris détruits lors du cyclone Idai

200 Euro

pour des abris d'urgence pour 6 familles.

 Faire un don


CARE est sur place pour aider les personnes touchées


Priorité aux femmes enceintes, nouveau-nés, enfants et mères

Une femme porte son bébé

Dans le contexte d'une crise humanitaire majeure, les femmes enceintes et leurs nouveau-nés sont le plus souvent oubliés.

L'année dernière l'on déplorait 507 décès de femmes et filles par jour à cause de complications lors de la grossesse et de l'accouchement dans un contexte de crise humanitaire.

Cependant nous accordons une priorité absolue à leurs besoins dans des conflits comme au Yémen ou en Syrie, dans des crises de réfugiés comme au Niger ou lors des catastrophes naturelles comme celle-ci au Mozambique.

Merci beaucoup pour votre soutien !


Cyclone Idai: CARE est sur place

Une femme avec son bébé au milieu des débris
Inondation après le passage du cyclone Idai
Des personnes traversant les zones inondées
Les gens retournent dans leur village détruit après le passage du cyclone.
Une mère porte son bébé dans les bras
Un jeune enfant mange du riz
Déchargement de bâches en plastique pour les abris d'urgence
Des personnes transportent des biens de première nécessité