Un bébé somalien dans une bassine pour se faire peser

Une mère ne devrait jamais voir ses enfants souffrir de faim

 

Après la crise alimentaire en Somalie, Soudan du Sud et les pays autour du Lac Tchad (Niger, Nigeria, Burkina Faso et Tchad) en 2017, ce sont à nouveau la sécheresse et les conflits qui ravagent les pays de la région.

D’après les pronostics, rien qu’en Somalie, le conflit et la pire sécheresse depuis 70 ans porteront le nombre des enfants sévèrement malnutris jusqu’à 1,2 millions d’ici août. Actuellement, 275 000 filles et garçons sont malnutris de sorte que leur vie est menacée.

La situation n’est pas moins dramatique au Tchad, où les équipes de CARE accueillent les réfugiés désespérés suite au conflit qui fait rage en République Centrafricaine. CARE soutient les villages qui accueillent leurs voisins traumatisés et malnutris.

Au Tchad, plus de 400 000 enfants sont actuellement sévèrement malnutris. De même au Niger, où, dans la région de Diffa, plus de 450 000 réfugiés et habitants ont urgemment besoin d’aide humanitaire.


Votre don , une grande différence

Un jeune enfant somalien nourrit par sa mère

30 euros

pour nourrir 3 enfants atteints de malnutrition avec une alimentation thérapeutique.

Faire un don

Des enfants mangeant dans un Espace Amis Enfants

80 euros

pour un « colis enfant » qui aide à construire un « espace amis enfants. »

 

Faire un don


CARE Luxembourg

En Somalie, la réponse actuelle de CARE Luxembourg vise à aider plus de 3 000 enfants et femmes enceintes, qui montrent les signes d’une malnutrition menaçante. Pour l’instant nous sommes en train d’élargir ces activités. Au Tchad, nous venons de lancer un projet qui vise à protéger les enfants et les femmes traumatisés par la violence.

Entre autre, nous visons à installer de nouveaux « espaces amis enfants », dans les camps de réfugiés où les enfants peuvent jouer en toute sécurité. Une activité similaire de CARE Luxembourg a lieu au Niger, où les réfugiés et les familles qui les accueillent sont soutenus afin qu’ils puissent nourrir leurs enfants et où des « espaces amis enfants » sont établis et entretenus.

Notre expérience en Somalie, au Niger et en Haïti a montré que l’approche de CARE de soutenir les femmes dans la création de perspectives économiques est très efficace pour prévenir la malnutrition des enfants. Par conséquent nous soutenons aussi la création et la formation de groupes d’épargne et de crédit composées de femmes vulnérables.

Dès que ces groupes sont confrontées à une crise, ils deviennent de vrais sauveurs pour toute leur communauté grâce à leurs capacités et leur capital.

« Cela ne se présente pas bien. Nous avons à nouveau eu une mauvaise saison de la récolte et une faible saison des pluies. Les familles ont du mal à se procurer ne serait-ce qu’un seul repas par jour. Nos efforts doivent être axés sur la garantie que nous ne nous retrouvions pas dans une situation de famine », explique Saeed Arshe Ahmed – directeur du bureau de CARE Somalie à Bossaso, Puntland.

Comme en Somalie, CARE Luxembourg intervient au Niger et au Tchad pour protéger les enfants traumatisés et malnutris par une double catastrophe : des conflits violents qui ne respectent en rien les familles et les plus vulnérables et une sécheresse toujours plus menaçante. A côté de la réponse d’urgence nous nous engageons à combattre la faim des enfants une fois pour toute en renforçant les mères et en leur donnant une réelle perspective.


Votre don, une grande différence

Une mère avec des caprins

110 euros

pour un « colis caprins » qui permet de soutenir une mère d’enfants mal nourris avec 3 caprins.

 

Faire un don

Une mère avec son enfant malnurti

140 euros

pour un « colis médical » qui permet le traitement d’un enfant sévèrement malnutri.

Faire un don

Un groupe d'épargne et crédit

200 euros

pour un « colis épargne » qui aide les mères vulnérables à créer un Groupe d’épargne et de crédit. Ainsi elles pourront elles-mêmes faire face à l

Faire un don