Les gens souffrent et il faut intervenir rapidement, c'est ce qui compte le plus

Lors de sa visite au sud du Tchad, Pierre Valiquette, directeur de l’équipe CARE locale, nous a expliqué l’ampleur de la catastrophe humanitaire. Il nous a fait part de ses impressions à propos d'une région qui, malgré qu'elle ait été brutalement ravagée par la faim, n'a pas hésité à accueillir des milliers de familles qui ont fui la violence dans les pays voisins :

« Nous voyons que les réfugiés de la région du Mandoul sont très vulnérables et il apparaît clairement que CARE est une des seules organisations à disposer d’une certaine capacité de réponse. Ce qui manque le plus, c’est de la nourriture et une protection pour les enfants. La saison des pluies approche et les gens s‘abritent sous les arbres. Nous devons les aider le plus tôt possible. »

Durant les dernières semaines, 27 000 femmes et enfants désespérés ont traversé la frontière centrafricaine avec le Tchad. Leurs villages ont été attaqués, les hommes ont souvent été enlevés ou tués. Dans les villages tchadiens, les voisins de l’autre côté de la frontière, sont accueillis avec une solidarité impressionnante – et exemplaire.

« Les gens souffrent et il faut intervenir rapidement, c’est ce qui compte le plus. »

Notre chère collègue Rakietou Mossi, qui est venue en renfort afin d'aider nos équipes au Tchad, explique :

« La faim sévit énormément. Une femme a rendu l’âme devant nous à cause de la faim. En même temps, un chef de famille avec une petite case a hébergé 18 personnes, alors que lui-même a du mal à subvenir à ses propres besoins. »

Malgré la faible attention médiatique pour cette crise, la situation humanitaire de la région du Lac Tchad est catastrophique. Plus de 10 millions de personnes sont touchées. Elles subissent la violence et la malnutrition depuis maintenant plus de 4 ans. 

CARE Luxembourg a décidé de faire de son mieux pour mobiliser la solidarité luxembourgeoise et pour soutenir la protection et la nutrition des enfants au Tchad et au Niger. CARE Luxembourg soutient et protège les enfants malnutris avec des « Espaces Amis Enfants » et des « Foyers de Réhabilitation Nutritionnelle ».


Votre don, une grande différence

 

50 euros

pour nourrir 5 enfants atteints de malnutrition avec une alimentation thérapeutique.

 

Faire un don

 

100 euros

pour acceuillir 4 enfants dans un Espace Amis Enfants.

 

Faire un don


La réponse de CARE Luxembourg

À ce jour, CARE a aidé plus de 27 000 personnes au Tchad en leur apportant de l’eau potable, des kits de dignité pour femmes et filles, des abris, etc. mais aussi en faisant de la prévention contre les violences sexuelles et sexistes dans le pays. Comme au Niger, le pays voisin, CARE Luxembourg soutient la protection des enfants : 570 enfants seront encadrés, protégés et nourris pendant la journée. En plus, CARE Luxembourg s’engage à ce que plus de 300 femmes et filles soient protégées des violences sexuelles et reçoivent des kits d’hygiène (comprenant serviettes hygiéniques lavables, sous-vêtements, pagnes, savons pour le corps, savons à linge, pommade pour le corps, seau avec couvercle, panier). Avec votre don, vous soutenez ce travail au Niger et au Tchad et vous nous donnez la possibilité de continuer à agir pour la protection et la nutrition des plus petits.


Votre don, une grande différence

 

152 euros

permettent l'encadrement psychosocial des enfants traumatisés pendant une semaine.

 

 

Faire un don

 

200 euros

permettent la fondation d'une Association d'épargne et de crédit. Dans ces groupes 30 femmes auront la possibilité de développer une activité commerciale. Ce sont ces femmes fortes, qui sont trop souvent les seules à pouvoir empêcher que leurs enfants retombent dans la malnutrition. 

Faire un don